Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg

Château du Haut-Koenigsbourg

Château du Haut-Koenigsbourg

L'année dernière, Aurélie et moi, avons laissé hommes et enfants à la maison pour profiter d'un week-end entre copines. Le programme était simple : visites, balades et gastronomie. Nous avions réservé une chambre d'hôtes à Ribeauvillé, point de chute idéal pour notre petite périple.

Nous sommes partis très tôt de Champagne, première visite de la journée : le magnifique château du Haut-Koenigsbourg. C'était un incontournable pour moi, car c'était un éternel rendez-vous manqué, une fois je n'avais pas pu montrer à cause du temps, une seconde fois, nous étions avec bébé qui n'avait pas du tout envie de faire la visite, nous l'avions juste admiré de loin.

Il y a pas mal de monde en ce samedi matin de septembre, nous sommes garées assez loin, mais la marche est revigorante. L'entrée se fait rapidement, la visite est libre, il y a du monde dans l'enceinte mais la taille du château fait qu'on s'éparpille très vite.

Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg

Le premier château est bâti au XIIème siècle par Frédéric le Borgne. Il fait bâtir de nombreuses forteresses illégalement sur des terres qui ne lui appartiennent pas. Celle du château du Königsburg appartiennent aux moines de l'abbaye de Lièpvre.

Au XVème, le château tombe aux main de la maison de Lorraine puis devient un repaire de hors-la-loi. Le château est alors incendié puis confié à la famille de Thierstein qui entame un important remaniement de celui-ci.

Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg

Au XVIème siècle, le dernier représentant des Thierstein s'éteint sans descendance et le château est racheté par Maximilien Ier, prince de Habsbourg, mais lui, comme les différents propriétaires qui se succéderont à la tête de la demeure, ne parviendront à faire faire aux coûts d'entretien exorbitants. Le château commence à perdre de sa superbe.

Au XVIIème siècle, le château est assiégé puis ravagé par les Suédois durant la Guerre de Trente Ans. Le château est incendié puis laissé à l'abandon pour les siècles à venir.

Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg

Au XIXème siècle, le château est classé monument historique puis est racheté par la commune de Sélestat. 

L'Alsace est alors devenue allemande. La ville décide d'offrir les ruines du château à l'empereur Guillaume II. Il considère le Haut-Koenigsbourg comme la frontière occidentale de l'empire et il souhaite faire du lieu un musée dédié à l'histoire germanique de l'Alsace.

Au début du XXème siècle commence alors un projet colossal de reconstruction sous la direction de l'architecte Ebhardt. Sans archive ni documents originels, la tâche s'avère ardue. Guillaume II viendra souvent sur le chantier. Les travaux se terminent en 1918, mais en 1919, selon le Traité de Versailles, le château comme bien privé de l'empereur, devient bien national français.

Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg
Alsace : Château du Haut-Koenigsbourg

Aujourd'hui, le Haut-Koenigsbourg accueille plus de 500000 visiteurs par an.

Nous avons apprécié notre visite, tout est très bien entretenu, le personnel est charmant, le sens de la visite est facile, les reconstitutions très bien réalisées.

Pour terminer la visite, nous avons pris une part de tarte salée et du vin aux épices dans la petite taverne du château, histoire de calmer un peu notre faim et d'anticiper notre prochain rendez-vous, une dégustation de vin en appellation Saint-Hippolyte.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article